Amère douceur

Couverture de l'album Not a Pretty Girl de Ani di Franco

Je suis familière avec la version patriarcale du complexe du sauveur, statut de femme hétéro oblige. Dernièrement, j’ai découvert une autre facette du complexe.

Le type me parle constamment de douceur. Ce qui m’attire autant que le romantisme. Soit pas du tout. Je ne comprends pas ce qui lui fait croire que c’est là une approche souhaitable avec moi.

Puis j’allume. Je suis autiste; je le lui ai dit. Depuis, « douceur », « douceur », « douceur ». Une attaque de Calinours. Comme si j’étais une porcelaine fragile.

Je crois que je vais me reconvertir au catholicisme. Je préfère mes sauveurs version classique: sur la croix pour expier les péchés de tout le monde. Plus sexy. Moins emmerdant au quotidien.

Le mâle hétéro moyen

Plan moyen d'un homme portant le costume et le maquillage des Soeurs de la perpétuelle indulgence.

Il m’explique être en couple ouvert depuis un an. Il me demande si j’ai idée du nombre de femmes avec qui il a été pendant cette période.

— Je connais des gens qui ont baisé, au cours de leur vie, avec trois personnes en tout; d’autres, avec des milliers. Je dirais quelque part entre les deux pour toi?

Il doute des milliers. Je confirme. Il revient à la charge. Je confirme de nouveau. J’explique que j’ai des amis gays. Il s’insurge: on ne doit pas prendre en considération les gays ou les travailleuses et travailleurs du sexe. Seulement les femmes hétéro. Qui, sûrement, n’ont pas treize partenaires en une seule année.

Je pense un moment à être militante ou à faire de l’éducation, dont sexuelle. Puis je me ravise. Aucune patience, jourd’hui, pour l’étroitesse d’esprit.

— C’est vrai que, si on veut protéger l’ego du mâle hétéro moyen, il ne faudrait surtout pas comparer sa libido et sa sexualité à celle des hommes gays ou à celles et ceux pour qui le cul est un métier. Mieux vaut se baser sur un modèle réducteur et cliché de la sexualité hétéronormée et un modèle sexiste et patriarcal de la sexualité des femmes.

Sinon, le mâle hétéro moyen pourrait croire qu’il n’est pas un vrai mâle et débander complètement.

sister risqué wearing the flag : folsom street fair, san francisco (2010), une image de torbakhopper.

Choker

Image d'un garage commercial fermé (plusieurs fenêtres sont placardées, l'enseigne n'est plus). Sur un des murs est écrit: «Last Chance Auto; Auto Repair; We Do it All!».

L’ai rencontré pour la première fois il y a près d’un an. Il m’a ghostée après deux rendez-vous. Il est revenu à la charge quelques mois plus tard. Il a choké et ne s’est pas pointé au rendez-vous. L’ai bloqué dans Facebook, ai oublié le téléphone. Un texte cette semaine me demande une dernière chance et promet des explications.

Je suis curieuse: kidnapping? cancer inopiné et fulgurant suivi d’une rémission miraculeuse? amnésie sélective? autre matos pour une histoire vraiment croustillante?

Mais je suis surtout réaliste. Peu importe l’explication, history repeats itself. Ai pas la patience, l’envie, l’énergie.

Last Chance, une image de R. Miller (cc by 2.0)