On préfère manger des poussins, vraiment…

Plan moyen d'un coq à l'air un brin effrayan et menaçant.

— Ah, ark, c’est comme manger des poussins!

Dit une collègue végétarienne alors que je cause oeufs.

— En fait, c’est plus comme manger une ovule pas encore fécondée dans un utérus portatif. Mais okay, va pour les poussins.

Sa face est un savant mélange de surprise dégoûtée et d’horreur glacée.

Scary Chicken, une image de Bryan (cc by-nc 2.0)