Rhétorique

— Tu conviendras avec moi, Victoria, que…

Non, je ne conviens de rien.

— Tu comprendras, Victoria, que…

Ce que je comprends, c’est qu’on me sert du procédé rhétorique pour me fermer la gueule. Parce que, dans tout ce discours qui se veut conciliant, il n’y a que les procédés qui dénote la concession; tout le reste — arguments, attitudes, sentiments — dénote la fermeture ferme et l’agression à peine contenue.

L’anarchiste amoureuse

Love & anarchy, une image de Lep (cc by-nc 2.0). Sur un mur duquel des posters ont été arrachés, deux graffitis: un représentant le symbole de l'anarchie, un A dans un cercle; le second avec ce même symbole construit avec un coeur plutôt qu'avec un cercle. Coco de pâques: oh, les mecs, l'anarchie relationnelle, c'est tellement plus que la non-monogamie, câlisse!

— Ça ressemble à quoi, une anarchiste relationnelle?

J’explique. En gros: on lance par la fenêtre définitions et règles associées aux relations amoureuses, amicales, familiales, de voisinage, de travail, etc.; et on remplace tout ça par ce dont on a envie et qui convient aux personnes concernées.

Ce qui inquiète la plupart des gens, dans l’anarchie relationnelle, c’est que la monogamie, sexuelle ou amoureuse, n’est pas un primat.

— Tu accepterais d’être monogame pour un mec dont tu serais amoureuse?

L’amour des femmes a le dos large quand vient le temps de demander des sacrifices.

—J’aime trop ma liberté de pensée pour tomber amoureuse d’un mec qui s’attend à ce que j’y renonce pour lui.

Love & anarchy, une image de Lep (cc by-nc 2.0)